11 - Une boîte de dialogue comme fenêtre principale

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Introduction

Un petit chapitre pour montrer qu'on peut utiliser une boîte de dialogue comme fenêtre principale. Cela peut être intéressant pour des applications dont la fenêtre principale comporte beaucoup de contrôles dans sa zone client. Nous allons pour cet exemple créer une boîte de dialogue comportant un contrôle texte, un contrôle d'édition et un bouton. Le contrôle d'édition ne pourra recevoir que des chiffres.

Image non disponible

II. Mise en œuvre

La boîte de dialogue est construite à partir de ressources comme dans les autres chapitres. Mais dans ce cas nous l'appellerons directement dans la fonction WinMain :

 
Sélectionnez
int WINAPI WinMain(HINSTANCE hInstance, HINSTANCE hPrevInstance,

                                                LPSTR lpCmdLine, int nCmdShow)

{

       DialogBox(hInstance,"DIALOG1",NULL,(DLGPROC)DlgProc);

       return 0;

}

Le traitement de la boîte de dialogue est identique à une boîte de dialogue ordinaire.

III. Code complet

resource.h :

 
Sélectionnez
#define IDE_EDIT1 101

resource.rc :

 
Sélectionnez
#include <windows.h>



#include "resource.h"



DIALOG1 DIALOG

   60, 60, 160, 80

          STYLE WS_POPUP | WS_VISIBLE | WS_CAPTION | WS_SYSMENU

                                        CAPTION "Dialogue Principale"

BEGIN

    DEFPUSHBUTTON "Ok", IDOK, 56, 55, 42, 12

    LTEXT "Saisie d'un nombre :", -1, 45, 15, 80, 10

    EDITTEXT IDE_EDIT1, 45, 30, 60, 12, ES_NUMBER | ES_RIGHT

END

winmain.c :

 
Sélectionnez
#include <windows.h>



#include "resource.h"



BOOL APIENTRY DlgProc(HWND Dlg,UINT message,WPARAM wParam,LPARAM lParam);



int WINAPI WinMain(HINSTANCE hInstance, HINSTANCE hPrevInstance,

                                                LPSTR lpCmdLine, int nCmdShow)

{

       DialogBox(hInstance,"DIALOG1",NULL,(DLGPROC)DlgProc);

       return 0;

}

//---------------------------------------------------------------------------



BOOL APIENTRY DlgProc(HWND hDlg,UINT uMsg,WPARAM wParam,LPARAM lParam)

{

    switch (uMsg)

    {

      case WM_INITDIALOG:



         return TRUE;



      case WM_COMMAND :

         if (LOWORD(wParam) == IDOK)

              {

               CHAR st[256];

               UINT valeur = GetDlgItemInt(hDlg, IDE_EDIT1, NULL, FALSE);

               wsprintf(st, "Vous avez choisi le nombre %d", valeur);

               MessageBox(hDlg, st, "Résultat", MB_OK);

              }

         if (LOWORD(wParam) == IDCANCEL)

                {

                   EndDialog(hDlg,0);

                   return TRUE;

                }

      default :

         return FALSE;

    }

}

J'ai testé les compilations avec C++ Builder et DevC++.

À vos PC.

CGi

Sommaire

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

C/C++
  Les pointeurs du C/C++.   Les listes chaînées.             Liste simple.             Liste triée.             Liste double.   Les arbres.   Les tas.   Le C orienté objets ?
  1 - La fenêtre principale.   2 - Contrôles et messages.   3 - Les commandes.   4 - Dialogue std.   5 - Contexte de périph.   6 - Dessiner.   7 - Les ressources.   8 - Dialogue perso.   9 - Dialogue comm.   10 - Les accélérateurs.
C++ BUILDER
  Trucs et astuces.   Composant.   TRichEdit.   TDrawGrid.   Application MDI.   TThread.   wxWidgets.   Style Win XP.
  Première application.   Construire un menu.   Dessiner.   Sisers, Timers...   Dialogues standards.   Dialogues perso.
DotNet
  Composant C# Builder.   Contrôle WinForm.   Application MDI.
  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2013 CGI. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.